Nav view search

Navigation

Search

LES MINISTRES DOIVENT ETRE CONFIRMES PAR LE SENAT

Dans certaines démocraties modernes, le pouvoir exécutif –ou le Président—nomme des candidats aux postes importants du Gouvernement, mais ces candidats doivent être auditionnés et confirmés par le corps législatif –Le Senat ou L’Assemblée Nationale, dans le cas du Cameroun— avant qu’ils soient installés à leurs postes. Et ces épreuves de confirmations sont télévisées sur les chaines Nationales pour donner l’occasion au peuple d’examiner, d’évaluer et d’apprécier les facultés et les capacités leurs dirigeants.

 

Actuellement, ceci n’est pas le cas au Cameroun où, quand le Président vous désigne Ministre, vous êtes automatiquement installé sans évaluation et sans le consentement du corps législatif. --Corps législatif qui est sensé représenter le peuple Camerounais, mais qui néanmoins n’as aucun mot dans les processus de nomination du Président. --

Et c’est précisément pour celà que les Camerounais se plaignent régulièrement que notre Président favorise et nomme seulement ses frères Bétis et Bulus à tous les postes clés de notre pays, sans avis préalable du corps législatif du pays et donc sans le consentement du peuple Camerounais.

Nous faisons appel au Gouvernement du Cameroun et notamment au Président de la République de changer cette pratique anti-démocratique qui ne permet pas au peuple Camerounais, à travers le corps législatif d’exprimer son consentement et son avis sur ces nominations à des postes clés de notre pays. Cette pratique de nomination clandestine manque de sagesse et encourage des fraudes et des magouilles de toutes sortes dans le choix de nos dirigeants, dont certains sans moralité et sans compétences aucunes parviennent à devenir Ministres, Gouverneurs, Ambassadeurs dans notre pays. Et ceci explique pourquoi ces feymans et ces imposteurs, sans compétence aucune organisent des grandes fêtes au village pour célébrer leur nomination à la tête de nos institutions qu’ils considèrent des mangeoires. Les nominations chez nous sont devenues des occasions pour fêter l’arrivée à la mangeoire nationale, tout en se préparant pour détourner et de piller les fonds publiques.

La question devant nous est donc de savoir comment amener notre pays à choisir responsablement des dirigeants de bonne moralité et de bonne conduite professionnelle. Des dirigeants qui ont l’expérience, la déontologie et la compétence nécessaire pour construire un pays meilleurs au service du peuple Camerounais ? Quels sont les critères essentiels et les exigences préalables que nous voulons de nos dirigeants ? 

Les réponses à ces questions nous seront données par un processus rigoureux de sélection et de confirmation des candidats. Cette épreuve de confirmation pourra comprendre 2 phases :

Phase 1 : Une enquête sérieuse sur le passé et les opinions du candidat. Ce candidat a-t-il –par exemple-- écrit un livre qui articule ses idées pour le Cameroun ? Quelles sont ses qualifications, sa moralité, ses compétences et sa capacité à développer et articuler une idée ou une pensée qui puisse servir à améliorer le fonctionnement du Ministère dont il en est nommé. L’orientation sexuelle du candidat n’est pas un facteur déterminant, mais s’il est homosexuel par exemple, le peuple Camerounais devrait le savoir pendant la confirmation. Ceci n’est pas une discrimination par rapport à sa préférence sexuelle, mais si vous aspirer à servir votre pays publiquement, le peuple à le droit de le savoir.

Phase 2 : Les auditions au Senat. Cette phase de la confirmation du candidat sera télévisée sur les chaines publiques pour que le peuple Camerounais puisse évaluer et apprécier les capacités intellectuelles du candidat, ses compétences et son expérience dans le domaine de sa nomination. Le but de ces auditions est d’amener le candidat à identifier les problèmes de société relatif à son Ministère, et d’articuler les solutions qu’il propose pour les résoudre. Le candidat devra répondre –en direct— aux questions qui lui sont posées par des groupes de sénateurs. S’il s’avère que le Senat est satisfait de ses réponses, il y aura un simple vote de confirmation du candidat. Le candidat devrait obtenir une majorité simple des voix –soit 51—pour être confirmé. S’il se trouve que le Senat n’est pas satisfait de ses réponses, le candidat est refusé et le Président pourra nommer un autre candidat, qui à son tour sera auditionné par le Senat. Si le Président ne nomme que ses frères Bétis et Bulus, le Senat pourra le lui faire remarquer et le conseiller de choisir parmi d’autres tributs.

Peuple, voilà par exemple comment if faut choisir nos dirigeants. Ceux qui nous dirigent font des décisions qui ont des conséquences importantes dans la vie quotidienne de nos concitoyens. Et ils doivent être les meilleurs parmi nous, ils doivent être des hommes et femmes sérieux qui sont patriotiques et qui aiment leur pays. Ils doivent être d’une personnalité irréprochable et d’une moralité exemplaire.

En voilà, comment nous arriveront à établir un Gouvernement par le peuple et pour le peuple. Un Gouvernement qui est inlassablement au service de son peuple. Un Gouvernement qui représente le peuple, et qui travaille inlassablement avec uniquement l’objectif d’améliorer la vie quotidienne du peuple Camerounais.

Le processus de confirmation d’un candidat au Gouvernement est semblable aux épreuves orales dans le system éducatif francophone. Quand, par exemple, vous passez les épreuves écrites du BAC, vous vous présentez aux épreuves orales. Les épreuves orales permettent au system d’évaluer votre capacité à raisonner, à expliquer, à exprimer et à appliquer vos connaissances pour résoudre un problème.

Si vous aviez triché pour passer les épreuves écrites, eh bien vous serrez découvert aux épreuves orales et le system vous trouvera inapte et incompétent à obtenir le BAC.

Il est temps que le gouvernement de notre pays mette en place un processus de confirmation par le Senat, –télévisé sur les chaines Nationales-- des candidats nommés par le Président. –au moins pour les postes de Ministres, de Gouverneurs, du conseil constitutionnel, de la cours suprême  et autres hautes fonctions d’état--.

Ceci est bon non seulement pour notre démocratie et notre pays, mais il est aussi bon pour le Président, qui a besoin des Camerounais les plus compétents pour réaliser son programme politique pour le bien du pays tout entier.

Nos dirigeants doivent comprendre que, quand ils sont nommés Ministres, Gouverneurs ou à d’autres hautes fonctions d’état, ils sont au service du peuple Camerounais et leur rôle principal est de trouver des solutions pour résoudre les problèmes de société et améliorer la vie quotidienne des citoyens. Ceci est le rôle quintessentiel de tout Gouvernement. Votre devoir est d’imaginer et de conceptualiser des solutions qui améliorent la vie quotidienne du citoyen. Et retenez bien que les actions et décisions que vous faites --ou que vous ne faites pas-- au quotidien ont des conséquences réelles et directes dans la vie de vos concitoyens.

Les épreuves de confirmation permettent au peuple Camerounais –à travers le Senat-- d’évaluer vos compétences, votre expérience, votre déontologie, votre moralité et votre patriotisme pour votre pays que vous voulez servir. La confirmation est aussi une opportunité pour le candidat d’exprimer sa compréhension detaillée des problèmes de ce Ministère, et d’articuler des solutions et sa vision pour améliorer le fonctionnement de ce Ministère.

Et donc si vous êtes confirmés par le Senat, les Camerounais sauront ce qu’il faut attendre de vous et vous serrez comptable au peuple Camerounais au même titre que vous l’êtes au Président.

Par ailleurs, il est dit que le Président de la République, parfois nomme des gens qu’il n’a ni connu, ni rencontré. Par certains comptes, il y a des personnes qui ont été nommés Ministres –seulement en entendant leurs noms à la radio ou à la télévision—et ont travaillé plusieurs années jusqu’au leur départ du Gouvernement sans jamais rencontrer le Président. Il est aussi dit que le Président aurait fait 4 ans sans tenir un seul conseil de Ministres.

Il va sans dire que, nous interpellons ici notre Président à cesser cette pratique absurde qui incite et encourage l’incompétence et l’ineptie de son Gouvernement et de nos Ministres. Le processus de confirmation encouragera le Président, au moins de rencontrer les personnes qu’il nomme dans le Gouvernement dont il en est responsable. Nous encourageons le Président de tenir au moins un conseil ministériel chaque trimestre pour que ses Ministres lui rendent comptes sur les divers projets dans leur Ministères. Et Chaque Ministre doit être auditionnés au moins 2 fois par an devant le corps législatif ou au Senat pour répondre aux questions relatifs au fonctionnement du Ministère qu’il dirige. Nous invitons également le Président à tenir au moins 2 conférences de presse par an, ou il donnera l’occasion au peuple Camerounais de lui poser des questions importantes sur la gestion de leur pays.

Peuple, voilà comment nous arriverons à établir un Gouvernement comptable et compétent pour notre pays. Un Gouvernement par le peuple, pour le peuple, et au service du peuple. Gouverner un pays est un travail de 24 heures par jour, 7 jours de la semaine, et 365 jours de l’an. 24/7/365 on dit aux Etats-Unis. C’est pour cela que vous voyez les Présidents Américains développer des calvities et  cheveux gris aux premier terme de leur mandat. Evidemment, le Cameroun n’est pas les EU, mais les principes de bonne gouvernance s’y appliquent également.

 

“Under-development is not caused by Economics alone. It’s a reflection of our collective mental and spiritual state of awareness and consciousness. It is the culmination of our collective Karma. It is a measure of what we as a people deserve at this point in time of our evolution”. –ANST--

"Remember, only great people deserve great leaders." –ANST—

 

“Power, especially without accountability, will overtime corrupt the human mind.” –ANST--

 

Powered By the ANST Fraternity Order

 

 

Add comment

Please opine responsibly. Be respectful of others even and especially when you disagree. Thanks,
 


Security code
Refresh