Nav view search

Navigation

Search

ECONOMIE MONETAIRE ET BANCAIRE SIMPLIFIEE

 

Franc CFA: L’esclavage à perpétuité et la pauvreté générationnelle programmée des peuples de l’Afrique Francophone.

 

Apres le stimulus économique des Etats Unis en 2008, l’économie Américaine se porte très bien et aujourd’hui, a crée plus de 13 millions d’emplois. Et ceci grâce à l’intervention de la Fédéral Réserve –La Banque Centrale Américaine qui émet le dollar--, qui a injecté 2 milliards de dollars dans l'économie Américaine.

La Banque Centrale Européenne –qui émet l’Euro— vient à son tour d'annoncer un large paquet de stimulus pour les Economies des Etats de l’Union Européenne. Ce gros paquet permettra à la BCE d’imprimer plusieurs milliard d’Euros –1140 Milliards d’Euros-- pour stimuler leur Economie.  

 

La question est donc de savoir pourquoi les pays d’Afrique Francophones qui ont tout a construire --routes, logements, hopitaux, ponts, barrages d'eau et d'electricité, usines de transformation des matières premières etc..-- et qui sont en récession perpétuelle depuis plusieurs décennies, avec des taux de chômage très élevé, des taux d’inflation insupportables ne puissent pas en faire autant ? La réponse : Ces pays utilsent une monnaie qui ne leur appartient pas. Une monnaie coloniale exclusivement Francaises sur laquelle ils n'ont absolument aucun control. 

Peuple, voyez-vous, imprimer la monnaie pour stimuler l’économie d'un pays n’est pas une théorie économique monétaire nouvelle. Elle existe depuis des siècles dans les livres d’économie. Le Président Ahidjo avait été accusé d’injecter de l’argent dans l’économie Camerounaise dans les années 70. Et certains avaient insinué que c’était une très mauvaise chose. Eh bien, le Président Ahidjo appliquait un des principes élémentaire économique bien connu du nom de « Economie Keynésienne ». Le même principe appliqué par tous les pays au monde qui --ont une monnaie--, y compris le Nigeria, le Ghana, le Kenya, l'Afrique du Sud, la Chine, les EU et l’Union Européenne pour ne citer ceux-là.  

Cette simple théorie économique stipule que la création ou l’injection de la monnaie dans une économie à travers des investissements –dans des secteurs bien définis-- a la capacité de stimuler celle-ci et de créer des milliers d’emplois, d’augmenter les revenus de l’Etat à travers les impôts et de Controller l’inflation ou la déflation. La réduction du chômage qui en résulte, engendrera à son tour un cycle vertueux qui a la capacité d’équilibrer tous les indicateurs vitaux d’une  économie. Cette théorie est parfaitement simple. Vous n’avez pas besoin d’un Doctorat en Economie pour la comprendre !

Tous les pays au monde --qui controllent leur monnaie-- le font. Le Nigeria, le Ghana, la Chine, les Etats Unis, l’Union Européenne pour ne citer que ceux-là. Tous les pays le font, sauf les pays de la FrancAfrique qui n'ont pas de monnaie et qui utilisent une monnaie coloniale Francaise sur laquelle ils n'ont aucun control. 

La question est donc de savoir pourquoi les Etats de l’Afrique Francophone –sous le régime du FCFA-- qui ont tout à construire : Ponts, logements, routes, hôpitaux, barrages d’électricités, centrale d’eau, des usines de transformations de produits agricoles, etc. --  et qui ont des peuples qui sont enterrés dans la pauvreté générationnelle ne puissent pas en faire autant ?

La réponse à cette question vous montrera pourquoi continuer à utiliser une monnaie coloniale, une monnaie esclavagiste en le FCFA est suicidaire. Sous le régime du FCFA, nous sommes démunis de ces outils économiques puissants que la France, à travers l’UE en fait appel, mais que cette même France en refuse aux Etats d’Afrique Francophone en leur imposant le virus du FCFA. Pourquoi ce qui est bon pour l’homme européen ne l’est-il pas pour l’homme noire d’Afrique Francophone ?

Peuple, vous devez comprendre une fois pour toute, que l’Economie mondiale n’est pas neutre du point de vue de la race humaine. Comme pendant l’esclavage, la couleur de votre peau y est pour beaucoup.

« L’Afrique a sa part de responsabilité dans son propre malheur… La colonisation n’est pas responsable de toutes les difficultés actuelles de l’Afrique. Elle n’est pas responsable des guerres sanglantes que se font les Africains entre eux. Elle n’est pas responsable des génocides. Elle n’est pas responsable des dictateurs. Elle n’est pas responsable du fanatisme. Elle n’est pas responsable de la corruption, de la prévarication. Elle n’est pas responsable des gaspillages et de la pollution... »

---Extraits du Discours du Président Sarkozy a Dakar, Sénégal 2007---

 

« La Banque centrale européenne va donc acheter en masse de la dette publique, la dette des Etats, jusqu'à ce que l'inflation retrouve des taux proches de 2%, a dit Mario Draghi, le président de la BCE. Le montant de ces achats sera de 60 milliards d'euros par mois à compter de mars prochain jusqu'à fin septembre 2016 soit 1140 milliards d'euros. »

--REUTERS--

 

Les pays de la FrancAfrique n’ont pas de monnaie. Et donc, ces pays sont démunis des outils économiques monétaires indispensables pour adresser les demandes les plus pressantes de leurs peuples et de leurre économie. Les pays de la FrancAfrique utilisent le franc CFA comme monnaie. Une monnaie exclusivement et entièrement française ayant sa banque Centrale en France –Le Trésor Publique Français--, imprimée en France, gérée par le trésor publique Français. Faut-il le rappeler ici qu’il n’y a pas d’autres pays dans ce monde moderne qui ont un accord monétaire aussi stupide et absurde avec un autre pays dont ils n’ont pas la même culture, la même histoire, les mêmes aspirations et ne sont pas de la même race humaine.

Le franc FCFA a été créé en 1945 par le General De Gaule avec uniquement le but d’exploiter les colonies Françaises d’Afrique, et ceci sans le consentement des Africains. Les accords qui définissent la création du FCFA stipulent qu’au moins 65% des réserves de ces pays doivent être versés gratuitement dans le trésor public Français. Imagine un pays en voie de développement qui donne gratuitement 65% de ses réserves à la France ! Et voilà précisément pourquoi après 50+ ans d’Independence, ces pays d’Afrique Francophone sont à reculons, parce que la France qui les considère comme sa plantation reste un obstacle majeur de leur développement.

La France utilise les francs FCFA comme arme absolue contre les peuples d’Afrique francophone. Elle utilise cette monnaie pour maintenir des dictateurs au pouvoir dans ces états, dictateurs qui en retour garantit l’intérêt de France au détriment de de celui de leurs peuples.

La France utilise cette monnaie pour piller les ressources naturelles de ces pays à travers les entreprises Françaises installées en Afrique Francophones, --ELF, BOLLORE et autres-- qui ne payent pas d’impôt et rapatrient tous leurs capitaux et profits en France grâce aux clauses du FCFA,  ce virus monétaire qui a détruit l’espoir des peuples d’Afrique Francophone tout en les laissant dans des dettes massives.

Le FCFA est la corde moderne qui étrangle l’homme d’Afrique sub-Saharienne tout en le rendant impuissant et incompétent sur le plan économique mondial.

Le FCFA est la malédiction de l’Afrique, le virus monétaire qu’il faut absolument extirper pour libérer ces peuples de l’esclavage perpétuel, de la pauvreté générationnelle et du racisme économique.

 

Peuple, tant que le FCFA demeure dans notre pays, nous n’aurons ni souveraineté économique et politique, ni développement économique et industriel soutenable. Nous serons toujours soumis à la France qui nous dictera nos dirigeants --avec des elections truquées-- et contrôlera ce qu’on peut et ne peut faire comme peuple. Le FCFA symbolise le cordon ombilical qui lie le maitre à l’esclave. Couper ce cordon libèrera l’esclave. Ceci est la mission préoccupante et principale de notre génération. Ceci doit être au centre d'un nouveau pacte social pour notre pays, une promesse sacrée que nous devons faire aux générations avenir et à nos enfants. 

En tant que peuple souverain, nous avons, comme tout peuple au monde, le droit universel d’avoir notre monnaie, le droit universel de Controller notre avenir et notre destin, le droit universel de libération contre un maitre d’esclave qui ne nous aime pas, qui n’a que du mépris pour nous, et qui nous considère comme des sous-humains qu’ils ont sortie de la barbarie d’autre fois.

A travers l’Assemblée Nationale qui est sensée représenter le peuple Camerounais, nous devons exiger une loi qui liquide le FCFA et crée une monnaie nationale pour le peuple Camerounais.  

 

Avoir une monnaie veut dire avoir une Banque Centrale. Vous ne pouvez pas comprendre une monnaie sans comprendre le rôle d’une Banque Centrale. Une Banque Centrale émet et gère une monnaie. (Le Federal Reserve des Etats-Unis émet le Dollar, La Banque Centrale Européenne émet l’Euro, La Banque Centrale du Nigeria émet le Naira, La banque Centrale d’Afrique du Sud émet le Rand, La Banque Central d’Angola émet le Kwanza etc…). La Banque Centrale d’une monnaie joue les rôles essentiels suivants:

 

1-    La Banque Centrale crée et distribue une monnaie nationale pour le pays. (création de la monnaie en papier et pièces) Elle distribue cette monnaie à travers les Banques Commerciales.

2-    La Banque Centrale définit la politique monétaire de sa monnaie et contrôle la quantité de monnaie en circulation dans le pays.

3-    La Banque Central finance le développement économique et industriel d’un pays à travers une politique d’octroiement de crédit à très faibles taux d’intérêt. Ce qui stimule la création d’emploi et augmente les revenus de l’état tout en aidant le peuple à sortir de la pauvreté. C’est la Banque Centrale qui garantit les crédits  accordés par les Banques Commerciales et fixe leur taux d’intérêts.

4-    La Banque Centrale fixe le taux d’échange avec d’autres monnaies et seule la Banque Centrale définit les clauses de garanti de la convertibilité de sa monnaie.

5-    La Banque Centrale, par sa politique monétaire, contrôle l’inflation et stabilise les taux d’intérêts à court et à long termes

6-    La Banque Centrale peut intervenir en cas de crise économique pour redresser la situation économique d’un pays. (La Federal Reserve aux Etat Unis, en 2008, a injecté 2000 Milliards de dollar dans son économie pour adresser la crise économique de 2008, et aujourd’hui, l’économie Américaine se porte très bien avec près de 12,000,000 d’emplois crées. La Banque Européenne a injecté plusieurs milliards d’Euro en Italie et en Grèce pour leur sortir de la crise économique. Elle a aussi octroyé beaucoup de crédits aux pays pauvres de l’Europe de l’Est pour financer leur développement. Évidemment, elle ne le fera pas pour l’Afrique noire francophone !  Et la BCE vient d’annoncer 1140 Milliards d’Euros pour relancer et stimuler l’économie Européenne d’avantage.

Pourquoi donc les pays de la FrancAfrique ne puissent pas en faire autant ? Eh bien, parce que ces derniers n’ont aucun control sur le CFA qui n’est pas leur monnaie.

 

Il est dit que le Président Ahidjo injectait –frauduleusement-- de l’argent dans notre Economie, et certains ignorants disent que c’était une très mauvaise chose. Eh bien, Ahidjo appliquait une théorie monétaire bien connue du nom de « Keynesian Economics » qui consiste à injecter une certaine quantité de monnaie dans l’économie nationale pour la stimuler et créer des emplois nouveaux. Malheureusement, il devait le faire clandestinement parce qu’il n’avait aucun control sur le FCFA qui est seulement imprimé, distribué et géré à Paris sous l’ordre exclusif du trésor public Français. Mais ceci est exactement ce que Le « Federal Reserve » a fait aux Etats-Unis en 2008 pour lutter contre la crise économique et c’est ce que la BCE est en train de faire pour l’économie Européenne.

 

Voyez-vous, la Banque Centrale d’un pays est au cœur de l’économie de ce pays. Elle est le centre de toutes les transactions financières de la monnaie qu’elle émet et gère. A travers sa politique monétaire, elle est le moteur du Développent Economique et Industriel d’un pays. Elle est au Centre de la création des emplois, de la maitrise de l’inflation et du control des taux d’intérêts. C’est l’organe indispensable du Développement Economique d'un pays.

Si votre Banque Centrale est à Paris, eh bien, toute décision de Développent Economique et Industriel devra venir de Paris. Vous pouvez donc imaginer l’implication politique sur votre souveraineté Nationale avec le FCFA. La France qui comprend ces principes, sous le General De Gaule, vous a démuni de cette arme économique puissante en créant le FCFA en 1945 sans le consentement des Africains.

 

D’autre part, quand vous avez votre Banque Centrale, les revenues de vos produits d’exportations –le pétrole, l’agriculture, le bois, etc. —sont payés –en devise--  dans la Banque Centrale de votre pays. (Ceci est dû aux principes de fonctionnement d’une monnaie). Donc si votre Banque Centrale est en France, eh bien, vos revenus d’exportations –pétrole, agriculture etc. —ne peuvent qu’être payés qu’en France dans le Trésor public Français qui est la Banque Centrale du FCFA. Et c’est précisément en France que l’argent de nos ressources d’exportation se partagent avec 65% pour la France.   –Notez bien que la BEAC et la BCDAO, en contraire de leurs noms,  ne sont pas des Banques Centrales. Ce sont des banques intermédiaires qui appliquent la politique monétaire du FCFA aux pays de la FrancAfrique. Politique monétaire qui est définie par la France--.

 

Si avions notre monnaie et une Banque Centrale Camerounaise, les revenus de nos produits d’exportation –le pétrole, l’agriculture, le bois et autres-- seraient payés en entier à 100% dans notre Banque Centrale au Cameroun. –Sous le régime du FCFA, ces revenus sont payes dans le trésor public Français à Paris  la France a automatiquement droit à 65%. C'est à Paris que nos revenus se partagent sans notre connaissance. C’est en France que le plus gros des détournements de nos revenus se passent et non pas au Cameroun--. 

 

Si avions notre monnaie et une Banque Centrale Camerounaise, les compagnies étrangères comme ELF, BOLORE et autres qui exploitent nos recoures, devront nécessairement avoir leurres transactions financières faites à travers notre Banque Centrale, et nous contrôleront comment nos ressources sont exploitées ainsi que les revenues de ces entreprises étrangères qui exploitent nos ressources.

 

Si quelqu’un détourne une forte somme d’argent –en notre monnaie--, il ne pourra pas la convertir au marché noire. Il ne pourra la convertir qu’à travers une transaction Bancaire qui impliquerai nécessairement notre Banque Centrale, et nous pourrions bloquer une telle transaction.

 

Si vous lisez l’interview the Messi Messi, l’ancien directeur de la SCB, il explique comment il devait aller en France pour faire des transferts d’argent dans des comptes fictifs sous l’ordre du Chef de l’Etat. Pourquoi ne les fut-il pas au Cameroun ? Parce que ce genre de transfert massif implique la Banque Centrale de cette monnaie, en l’occurrence le FCFA qui a sa Banque Centrale en France.

Si on avait notre monnaie, M. Messi Messi aurait été découvert tout de suite, parce que ce genre de transaction bancaire impliquerai notre Banque Centrale et aurait laissé des traces dans la Banque Centrale de notre pays.

 

Peuple, vous devez comprendre le mécanisme de fonctionnement d’une monnaie pour comprendre pourquoi nous sommes niqués par la France, et ceci depuis plus de 50 ans. –Excusez-moi le terme—

 

Par ailleurs, sous le régime du FCFA, l’argent détourné est très facilement converti en Euro en France parce que la Banque Centrale du FCFA est le Trésor Public Français, et une des clauses du FCFA stipule que la France garantit la convertibilité illimitée du FCFA.

 

Avec notre monnaie, nous maitriserons les détournements de notre argent vers l’étranger et nous contrôleront la fuite des capitaux.

 

Quand vous demandez au Gouvernement Camerounais, pourquoi ne construisons-nous pas des routes, des hôpitaux, des logements modernes, des Centrales d’eau potable, des nouvelles centrales électriques, de nouvelles autoroutes ? Pourquoi ne finançons-nous pas les petites et moyennes entreprises qui peuvent transformer nos matières premières sur place ? Eh bien le Gouvernement Camerounais vous dira, nous n’avons pas les moyens ? Pourquoi ? Parce que le financement du développement d’un pays est le rôle de la Banque Centrale qui garantit les crédits et qui définit les taux d’intérêts. Le Trésor Public Français, qui est la banque Centrale du FCFA ne vous accorderont pas ces crédits, parce qu’il n’est pas de l’intérêt de la France que la FrancAfrique se développe. “On ne développe pas sa plantation, on l’exploite.”

 

“Comptes d’Operations” : Quand nous vendons par exemple le Pétrole, les produits agricoles au marché mondial, l’argent est versé –en devise-- dans le Compte d’Opération au Trésor Public Français, ceci parce que ce dernier est la Banque Centrale du FCFA. D’après les clauses régissantes la création du FCFA en 1945, la France a automatiquement droit à 50% de ces recettes. Quand votre Gouvernement a besoin d’argent pour payer ses fonctionnaires et ses militaires, il doit demander l’argent à la France qui détient notre Banque Centrale dans sa poche. La France peut à tout moment refuser de nous donner l’argent ou retarder les paiements. C’est pour cela que les Dictateurs de la FrancAfrique sont éternellement soumis au joug de la France. Parce que si le dictateur  n’arrive pas payer ses fonctionnaires et ses militaires, celà entrainera des grèves et des insurrections qui finiront inévitablement par le chasser du pouvoir. –Cas Pascal Lissouba et Laurent Gbagbo— Voilà, le lien entre le FCFA, l’impérialisme Français et la dictature en FrancAfrique. 

 

Voyez-vous, la dictature et l’exploitation coloniale sont des conséquences directes du FCFA. Ces fléaux sont des conséquences de la monnaie.

Peuple, vous ne pouvez pas comprendre l'origine de nos problèmes de dictature et d’exploitation coloniale en FrancAfrique si vous ne comprenez pas le principe de fonctionnement d’une monnaie et d’une banque Centrale. Prenez le temps de lire et de faire vos propres recherches sur la monnaie en général et sur le FCFA en particulier, et vous comprendrez la source de tous nos problèmes.

 

C’est pour celà que le Economistes Américains qui ont étudié les problèmes de la FrancAfrique vous diront qu’il est impossible de se développer sous le régime du franc FCFA,-- sauf si peut-être la France le veuille.--

Etes-vous donc maintenant surpris qu’après 50+ d’années d’Independence, nous n’avons pas encore établi des conditions de base du développement ? Et si nous  continuons avec le FCFA, en quoi les 50 ans avenir seront-ils différents ? Je vais vous laisser avec une citation d’Albert Einstein que j’ai légèrement modifie en français:

 

« Insaninity is doing the same thing over and over and expect a different result. » –Albert Einstein—

« La stupidité c’est faire la même bêtise sur 50 ans et espérer un résultat diffèrent » –ANST—

« La FrancAfrique a un seul problème. Ça s’appelle le FCFA. La Dictature et l’Exploitation coloniale sont inextricablement liées au FCFA.» –ANST—

 

 

« L’Afrique a sa part de responsabilité dans son propre malheur. On s’est entre-tué en Afrique au moins autant qu’en Europe. Mais il est vrai que jadis les Européens sont venus en Afrique en conquérants...

Le colonisateur est venu, il a pris, il s’est servi, il a exploité, il a pillé des ressources, des richesses qui ne lui appartenaient pas. Il a dépouillé le colonisé de sa personnalité, de sa liberté, de sa terre, du fruit de son travail...

La colonisation n’est pas responsable de toutes les difficultés actuelles de l’Afrique. Elle n’est pas responsable des guerres sanglantes que se font les Africains entre eux. Elle n’est pas responsable des génocides. Elle n’est pas responsable des dictateurs. Elle n’est pas responsable du fanatisme. Elle n’est pas responsable de la corruption, de la prévarication. Elle n’est pas responsable des gaspillages et de la pollution... »

---Extraits du Discours du Président Sarkozy a Dakar, Sénégal 2007---

 

 

Powered by the ANST Fraternity Order

Add comment

Please opine responsibly. Be respectful of others even and especially when you disagree. Thanks,
 


Security code
Refresh