Nav view search

Navigation

Search

LETTRE POUR L’ASSEMBLEE NATIONALE DU CAMEROON- PROJECT DE LOI POUR LA CREATION D’UNE MONAIE CAMEROUNAISE

 

Mes chers parlementaires, en tant que membres de l’Assemblée Nationale du Cameroun, vous avez prêtez serment de servir votre peuple et votre pays, et cela quel que soit votre parti politique.  Je n’ai aucun doute que le fait même que vous ayez placé votre candidature pour le corps législative de votre pays atteste de votre patriotisme et votre amour pour votre peuple.

 

 

En tant que parlementaire, vous avez la responsabilité de veiller au bonheur et aux intérêts du peuple Camerounais. Vous avez la responsabilité de passer des lois qui améliorent la vie de vos citoyens. Vous avez le devoir de laisser un pays à vos enfants, meilleur que celui que vous avez trouvé. Vous avez l’obligation de chercher constamment de nouvelles solutions pour avancer votre pays et aider les citoyens dans la poursuite de leur bonheur quotidien, ainsi que celui de leurs familles. Vous incarnez l’exemple, le model, l’espoir d’un peuple que vous représentez. Un peuple qui a placé sa confiance entière et son espoir en vous.

Monsieur les parlementaires, quel que soit votre parti politique, vous avez été élus pour protéger les intérêts de votre pays. Et l’intérêt le plus vital de l’avenir de notre pays --et de l’avenir nos enfants--  est celui de la monnaie, une monnaie Nationale pour notre pays. Et c’est de ce sujet que je consacre cette lettre.

Le franc CFA a été créé en 1945 exclusivement pour exploiter les matières premières des colonies d’Afrique noire. Au traité de Breton Woods, sous la direction du General de Gaulle, le franc CFA a été créé et forcé au peuple d’Afrique noire sans leur avis et sans leur consentement. Les intérêts des colonies n’y étaient pas représentés ou pris en considération. Les seuls intérêts présents étaient ceux des Français, la puissance coloniale dont le seul objectif était de garder les colonies en état d’esclavage perpétuel.

Si vous avez recherché les mécanismes de fonctionnement du franc CFA, vous vous rendrez compte que les pays de la zone franc, y inclus le Cameroun,  doivent verser –au moins-- 50% de leurs réserves ou devises au trésor public Français, et ceci depuis 1945. Je le répète encore, 50% de vos devises sont versées au trésor public Français, dans les « Comptes d’Opération », et cela à cause du fait que vous utilisez le franc CFA comme monnaie. Cela veut dire que, quand le Cameroun, --le pays dont vous en representez  les intérêts, -- vend des produits pétroliers, agricoles, miniers, forestiers et autres au marché mondial, au moins 50% de ces revenus sont donnes gratuitement à la France, à travers les « Comptes d’Opération » dans le trésor Français. Et ceci n’est possible que parce que nous utilisons le franc CFA, une monnaie coloniale qui n’est pas la nôtre, une monnaie qui ne nous appartient pas, une monnaie que nous ne contrôlons pas.

Les pays du Maghreb –la Tunisie, le Maroc, l’Algérie—avaient refusé la monnaie coloniale –le CFA—parce qu’ils estimaient que, quand un pays utilise une monnaie coloniale ou une monnaie qui n’est pas la leurre, il est à la merci de celui qui contrôle cette monnaie, économiquement et politiquement. En d’autres termes, un pays qui utilise une monnaie étrangère ne saurait être independent économiquement --et par conséquent politiquement--. Les pays d’Afrique comme le Nigeria, le Ghana, le Kenya, l’Afrique du Sud qui ont leurres monnaie se portent économiquement mieux que tous les pays de la FrancAfrique –zone franc--, le Cameroun inclus. Est-ce qu’une simple coïncidence ou une conséquence monétaire ?

Mes chers parlementaires, le franc CFA a été créé par la France uniquement avec l’intérêt de la France au détriment de l’Afrique noire. Et tant que vous gardez cette malédiction qu’est le CFA dans votre pays, vous servez la France et non votre peuple. Vous servez un maitre colonial qui ne vous aime pas. Un maitre colonial qui n’a que du mépris pour vous et vous considère comme des sous-humains qui ne comprennent rien, même quand ils sont instruits. La France vous considère comme des paresseux qui ne veulent pas travailler et incapable de se réunir pour bâtir une nation digne du 21eme siècle. L’esclavage consiste à servir les intérêts d’un maitre au détriment de ses propres intérêts. Et tant que vous utiliserez le franc CFA, vous serez des esclaves volontaires.

« Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles."

----Extrait du discours du Président Nicolas Sarkozy d Dakar, le 26/07/2007----

Le Président Sarkozy, dans cet extrait pense que l’homme Africain est incapable du progrès, parce qu’il est resté à l’état primate. D’après lui, l’imaginaire de l’homme Africain est démuni d’idée de progrès et d’avancement.  D’après lui, l’homme Africain est nativement démuni de facultés de réflexion positive et ainsi, il est incapable de transformer son environnement et d’améliorer sa condition de vie.  Ces propos sont à la limite du racisme et démontre le complexe de supériorité du colonisateur. En votant pour une monnaie Nationale Camerounaise, vous prouverez que vous êtes capable de réflexion intellectuelle  logique, de progrès et d’avancement.

Comprenez une fois pour toute que la France ne nous aime pas. La France nous considère incapable de se réunir et travailler ensemble pour le service de notre peuple.  Pourquoi donc continuer à confier l’avenir de notre pays et de nos enfants entre les mains d’une puissance qui n’a que du mépris pour nous ?

Vous avez été élus pour défendre les intérêts  de votre pays, les intérêts de vos citoyens, et les intérêts de l’avenir de nos enfants. En tant que parlementaires, vous avez pris en vous la responsabilité de protéger les intérêts économiques et politiques de votre pays, le Cameroun. Et votre patriotisme se mesure en fonction de votre capacité de défendre les intérêts de votre pays. Et il n’y a pas d’action plus patriotique que de créer une monnaie nationale Camerounaise pour votre pays et votre peuple.

Rappelons que la monnaie d’un pays appartient à son peuple. La monnaie d’un pays, représente la fierté et la souveraineté d’un peuple. Elle représente l’indépendance et la souveraineté d’un pays. En utilisant une monnaie qui n’est pas la vôtre, une monnaie que vous ne contrôlez pas, vous servez l’intérêt d’un pays étranger qui est la France. Un pays qui ne vous aiment pas, un pays qui ne vous respecte pas, un pays qui n’a que du mépris pour vous, un pays qui vous considère des esclaves qu’elle a sorti de la barbarie d’autre fois.

Mes chers parlementaires, vous avez le pouvoir de changer le cours de l’histoire. Vous avez le droit d’affirmer votre humanité et votre dignité. Vous avez le droit divin à une existence libre et digne en conformité avec votre conscience. Vous avez le droit universel de créer votre monnaie et d’être responsable de votre destin économique. Rester sous la monnaie esclavagiste de la puissance coloniale, c’est choisir l’esclavage volontaire, la pauvreté et le sous-développement à perpétuité, et donc l’histoire vous tiendra les seuls responsables, comme le Président Sarkozy en fait allusion à Dakar en 2007.

Si un petit pays comme le Rwanda peut décider d’avoir sa monnaie, il n’y a aucun doute qu’un pays comme le Cameroun, avec toutes ses ressources humaines et intellectuelles peut en faire autant.

Mes chers parlementaires, je vous encourage vivement d’introduire à l’Assemblée Nationale Camerounaise, un Project de loi qui liquide le franc CFA, et qui crée une monnaie Nationale Camerounaise qui garantit votre souveraineté économique et vous libère l’esclavage post colonial une fois pour toute.

Chaque parlementaire qui votera contre une telle loi de Libération sera considéré traitre de son peuple et de son pays. En votant contre une loi de Libération monétaire National, le parlementaire aura démontré sa complicité avec la puissance coloniale et se serait érigé contre son peuple et son pays, qu’il a prêté serment d’en protéger les intérêts. C’est ce qu’on appelle trahison Nationale. Car les intérêts de ton peuple et ceux de la puissance coloniale sont nécessairement opposes.

Votre Président ne peut décider d’une monnaie Nationale tout seul, parce qu’il a la main liée, et de peur de se faire liquider par l’assassin colonial. Il a besoin de votre aide.  Il a besoin de votre support. Vous êtes 180 membres qui représentent le peuple Camerounais. La France ne peut pas vous liquider tous en même temps. Et vous vaincrez si et seulement vous êtes ensembles et réunis derrière un peuple Camerounais réuni et déterminé.

En temps que peuple, nous avons le droit sur terre, de choisir notre destinée. Nous avons le droit de réclamer notre dignité et notre fierté en tant que peuple Camerounais. Nous avons le droit universel de poursuivre nos aspirations économiques en tant qu’une nation de peuple noir Africain. Nous avons le droit à notre monnaie qui porte notre économie et notre drapeau National  « Vert, Rouge, Jaune ». Nous avons le droit de veiller au bonheur de notre peuple.

Passer un Project de loi qui crée une monnaie Nationale Camerounaise est la plus haute marque de patriotisme de votre pays, le plus haut symbole d’amour du peuple Camerounais que vous représentez, le plus haut signe d’amour pour vos enfants et pour la jeunesse Camerounaise dont le Président de la République en a confié l’avenir tout récemment.

Mais cet avenir sera sans espoir sous l’esclavage économique monétaire colonial. Nos enfants ont le droit à un pays qui leurs appartient à part entière. Nous ne voulons pas d’un pays dont les matières premières sont constamment pillées par une puissance coloniale en déclin qui ne vise qu’à exploiter nos ressources,  et nous maintenir en état de pauvreté et d’esclavage à perpétuité et avec mépris. Réveillez-vous !

Voulons-nous rester éternellement pauvres et esclaves, ou voulons-nous devenir libres ? Le choix et le nôtre. Nous pouvons en décider ici et maintenant. Ca ne dépend que de nous !

J’aimerais finir avec une citation d’Albert Einstein traduite ici en français :

« L’imbécilité consiste à faire la même bêtise repetitivement et espérer un résultat positif. »

Apres 50+  ans d’Independence, les pays de la FrancAfrique n’ont pas encore établit les fondations de développement économiques et industriels. Ces pays sont les plus pauvres, les plus sous-développés, les plus corrompus, les plus incompétents, les plus résistants vers la marche démocratique et ayant maintenu les dictateurs au pouvoir les plus longtemps. Tous ces pays utilisent le franc CFA, et déversent au moins 50% de leurs devises gratuitement au trésor Français.

Si vous restez avec le CFA, eu bien rassurez-vous, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Dans 50, nous serrons au même point, et pire avec l’accroissement de la population, l’Afrique noire sera une hécatombe. Ca dépend de vous !

Merci.

  

 « Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles."

----Extrait du discours du Président Nicolas Sarkozy d Dakar, le 26/07/2007----

 

Le Président Sarkozy, dans cet extrait, pense que l’homme Africain est incapable du progrès et d’avancement, parce qu’il est reste à l’état primate. D’après lui, l’imaginaire de l’homme Africain est démuni d’idée de progrès et d’avancement. D’après lui, l’homme Africain est nativement démuni de facultés de réflexion positive et ainsi, il est incapable de transformer son environnement et d’améliorer sa condition de vie.  Ces propos sont à la limite du racisme et démontre le complexe de supériorité du colonisateur. En votant pour une monnaie Nationale Camerounaise, vous prouverez que vous êtes capable de réflexion intellectuelle, de progrès et d’avancement.

 

Powered  by the ANST Fraternity orde

 

 

Add comment

Please opine responsibly. Be respectful of others even and especially when you disagree. Thanks,
 


Security code
Refresh